Chaque fois qu'on parle d'amour,C'est avec "jamais" et "toujours","Viens, viens, je te fais le sermentQu'avant toi, y avait pas d'avant,Y avait pas d'ombre et pas de soleil.Le jour, la nuit c'était pareil.Y avait pas au, creux de mes reins,Douce, la chaleur de tes mains.",A chaque fois, à chaque fois,Chaque fois qu'on parle d'amour.Chaque fois qu'on aime d'amour,C'est avec "jamais" et "toujours".On refait le même cheminEn ne se souvenant de rienEt l'on recommence, soumise,Florence et Naples,Naples et Venise.On se le dit, et on y croit,Que c'est pour la première fois,A chaque fois, à chaque fois,Chaque fois qu'on aime d'amour.Ah, pouvoir encore et toujoursS'aimer et mentir d'amourEt, bien qu'on connaisse l'histoire,Pouvoir s'émerveiller d'y croireEt se refaire, pour pas une thune,Des clairs d'amour au clair de luneEt rester là, c'est merveilleux,A se rire du fond des yeux.Ah, pouvoir encore et toujoursS'aimer et mentir d'amour.Ah redis-le, redis-le moi,Que je suis ta première fois.Viens, et fais-moi le sermentQu'avant moi, y avait pas d'avant,Y avait pas d'ombre et pas de soleil.Le jour, la nuit, c'était pareil.Y avait pas, au creux de tes reins,Douce, la chaleur de mes mains.Ah redis-le, redis-le moi,Que je suis ta première fois.Ah, redis-le moi, je te crois.Je t'aime, c'est la première fois,Comme à chaque fois,Comme à chaque fois,Comme à chaque fois...

Vídeo incorreto?