Immobile et perdueComme une île perdue,Combien de jours,Combien de nuits,Combien de matins gris,Combien de tempsA rester là, à t'attendre,A t'attendre encoreA travers le temps ?Les jardins sont recouverts de neige.Déjà, pour la troisième foisDepuis que tu n'est plus là,Depuis que tu n'est plus là.Un enfant qui te ressemble,Un enfant qui me ressemble,Un enfant joue là,Un enfant qui te ressemble,Un enfant qui nous ressemble,Un enfant de toi.Mon amour, mon petit,Tu ne le connais pasMais je lui parle de toi.Dans ma tête, se balancentDes images se balancent.Dans ma tête, c'est toi.Dans ma tête, ton sourireEt l'image se déchire.Cette image, c'est toi.Sur l'autoroute, plus vite.Vers le soleil, plus viteEt puis tout qui va trop viteEt l'image se déchire,Mon amour.Immobile et perdueComme une île perdue,Dans ma tête se balancent,Se balancentDes images se balancent,Se balancent.Cette alliance de toiQue je porte à mon doigt,Que je porte pour toi,Cette alliance, c'est toi.Un enfant qui te ressemble,Te ressemble,Un enfant joue là...

Vídeo incorreto?