J'ai l'air comme ça d'une moins que rienQu'a pris la vie du bon côté,D'une fille perdue qui va son cheminSans trop chercher à s'y retrouver.Quand un garçon me fait la cour,Ça m'fait plus rien : j'ai l'habitude.Ça m'amuse deux ou trois joursPuis je me retourne à ma solitude.J'ai tué l'amourParce que j'avais peur,Peur que lui n'me tueA grands coups de bonheur.J'ai tué l'amour.J'ai tué mes rêves.Tant pis si j'en crève.Je n'fais pas l'amour pour de l'argentMais il ne m'reste pas beaucoup de vertu.C'est presque aussi décourageantQue de faire les cents pas dans la rue.Maintenant, mon cœur est ensablé.Il a cessé de fonctionnerLe jour même où je l'ai quitté,Sans trop savoir où ça me mènerait.J'ai tué l'amourParce que j'avais peur,Peur que lui n'me tueA grands coups de bonheur.J'ai tué l'amour.J'ai tué mes rêves.Tant pis si j'en crève.Quand je pense que, pour ma liberté,J'ai brisé, cassé notre chaîne,Quand je pense qu'il n'y avait qu'à s'aimer,Qu'à mettre ma main dans la sienne.Maintenant je l'ai, ma liberté,Comme un fardeau sur mes épaules.Elle me sert tout juste à regretterD'avoir joué le mauvais rôle.J'ai tué l'amourParce que j'avais peur,Peur que lui n'me tueA grands coups de bonheur.J'ai tué l'amour.J'ai tué mes rêves.Tant pis si j'en crève.

Vídeo incorreto?