Il s'appelait John Parker Lee,John Parker Lee,John Parker Lee.Son paradis,C'était de voyager sa vie.Il était toujours en partance.Il sautaitDans ses trains de nuit,De galaxies en galaxies,Puis revenait en fulguranceNous donner à voir,Nous donner à prendre.Je ne peux rienDire de plusDe cet homme-là.Il n'était ni mieuxNi plus mal.Il était different,C'est tout.John Parker Lee,Le magnifique,Venait des plaines de l'Iguana.Brouillard ses yeux,Brouillard sa voix,De la brumeAux bouts de ses doigts.Il y a comme çaDans la vieDe merveilleux passagersQui croisent nos existencesEt nous fontL'instant de beautéOù il nous sembleQue l'on dialogueAvec les anges.Il y a comme ça,Dans la vie,Poussière de soie,Brillant d'étoiles,Papillon de nuit,De merveilleux passagersQui jouentD'étranges musiquesQui nous tanguentLe cœur et l'âme.John,John,John Parker Lee,L'homme qui dansait sa vieDe trains de nuit,De galaxies en galaxies.Un jour,Il n'est pas revenuMais il a laissé dans nos viesSes récits aux couleurs d'ambreEt l'on chevauche nos rêvesPour le rejoindreDans son univers,Et l'on saute dans ses trains de nuit,Et l'on roule en Super-Express,De galaxies en galaxies,Et l'on dialogueAvec les anges.Tu as bousculé nos vies,John.Qu'elle était belle, ta difference !Papillon de soie,Papillon de nuit,John.Vivre sa vie,Comme on la danse.Il s'appelait John Parker Lee,John Parker Lee.Il voyageDans ses trains de nuit,AilleursSur d'autres galaxies.John,John,John Parker Lee,L'homme qui dansait sa vie,De galaxies en galaxies,Le magnifique,John.Il s'appelait John Parker Lee,Venait des plaines d'Iguana,Brouillard des yeux,Brouillard sa voix,John,John,John Parker Lee.

Vídeo incorreto?