Chérie, te souviens-tu du Lac de CômeOù nous avons passé huit jours jolisDans une petite auberge jaune de chromeAu bord de l'eau près des galets polisJ'commençais à r'ssentir tous les symptômesDes nouveaux arrivants en ItalieEt malgré mon absence de diplômesJe n'parlai qu'la langue du paysGelati, spaghetti, frittati, legumi, salamiPanino, vitello, formaggio et brodo di polloMinestra, senapa, gazzosa, e cioccolataLes signori, ils sont servis!J'étais dev'nu calé sur la dînetteMais je ne savais pas parler d'amourIl aurait bien fallu que je répèteAvec une brune aux yeux de veloursMais tu n'as pas voulu que je m'instruiseEt tu as potassé ton AssimilPuis un beau soir qu'on se faisait des bisesTu m'as glissé d'un air subtilTi voglio, ti amo, caro mio, un bacio, CorbaccioTenero, diletto, devoto, intimo, cochonoSospiro, e spero, aspetto, m'eccita tantoVieni vieni vieni au litMais tout c'que tu m'as fait dans le plumaroDis-moi où tu l'avais appris...

Vídeo incorreto?