Quand je rentrais à la maisonJ'étais fatigué mais heureuxC'était comme un anti-poisonC'est quelques jours en amoureuxTu n'es plus celle que j'aimaisTu parles d'argent, de ruptureOn dirait que tu as changéPlus que moi dans cette aventureC'est plus la peine de crierDe menacer, de faire la gueuleTrop c'est trop, je peux plus t'écouterTe plaindre d'être toujours seuleC'est plus la peine de me direQue je ne suis qu'un égoïsteQue c'est seul, que je vais finirQue tu n'aimes plus les artistesC'est moi qui pars, c'est moi qui parsJ'emporte ma guitare, il est tôt il est tardC'est moi qui pars, c'est moi qui parsNe t'en fais pas, je ne prends rienSeulement mon cœur et mon chienElle doit exister quelque partCette fille de qui je parle c'est moi qui parsQu'est-ce que j'aurais aimé pourtantQue tu comprennes que tu m'attendesQue tu saches m'aimer vraimentQue tu sois un peu plus patientesNotre vie est une batailleFaire l'amour et puis le défaireIl faut bien qu'un des deux s'en ailleJe ne veux plus de cette guerreC'est moi qui pars, c'est moi qui parsJ'emporte ma guitare, il est tôt il est tardC'est moi qui pars, c'est moi qui parsNe t'en fais pas, je ne prends rienSeulement mon cœur et mon chienElle doit exister quelque partCette fille de qui je parle c'est moi qui parsC'est moi qui pars, c'est moi qui parsJ'emporte ma guitare, il est tôt il est tardC'est moi qui pars

Vídeo incorreto?