J'imagine un jardin au pied de la montagneMon oncle et mes cousins s'enivrent de spumanteIls m'attendent en chantant, en frappant dans les mainsEt Paolo content de me revoir enfinJ'imagine un secret donné comme un cadeauUn sourire échangé par-dessus le pianoEt des générations de chanteurs de fortuneQui chantent à l'unisson pour un morceau de luneLà où j'irai, à l'ombre des rochers du Monte NeroneLà où j'irai, sur la Terre où repose le père de mon pèreLà où j'irai, il y aura des olives et du vin d'ItalieD'la musique et des filles, des yeux d'enfant qui brillentLà où j'irai dormir je sais bien comment c'estLà où j'irai dormir, quand je m'endormirai, là où j'irai dormirJ'imagine une fête pleine de mandolinesQui jamais ne s'arrêtent où dansent mes cousinesMes amis, mes voisins reviendront de partoutComme si tous nos chemins nous ramenaient chez nousLà où j'irai dormir, dorment déjà les miensJe veux y revenir comme un fils qui revientJe veux dormir chez moi fier comme un italienDormir à CAI'SERRA, au pied de mon jardinLà où j'irai, à l'ombre des rochers du Monte NeroneLà où j'irai, sur la Terre où repose le père de mon pèreLà où j'irai, il y aura des olives et du vin d'ItalieD'la musique et des filles, des yeux d'enfant qui brillentLà où j'irai dormir je sais bien comment c'estLà où j'irai dormir, quand je m'endormirai, là où j'irai dormirJe sais bien comment c'estLà où j'irai dormir, quand je m'endormirai, là où j'irai dormir

Vídeo incorreto?