Gens de partout,
Sages et fous,
écoutez bien la ballade
De celui-là
Qui s'en alla
Pour trouver l'Eldorado.

Comme autrefois
Princes et rois
S'en allaient pour les croisades,
Il a laissé
Tout son passé
Pour trouver l'Eldorado.

Crinière au vent,
Le mors aux dents
En folle cavalcade,
Que cherchait-il
Vers cet exil,
Là-bas en Eldorado ?

Sur mon cheval,
Sous les étoiles
Et le soleil en cascade
Pour que demain
Brille en nos mains
Tout l'or de l'Eldorado.

Il a traîné
Comme un damné
De mirage en mirage.
Il a vieilli
Jour après nuit
Sans trouver l'Eldorado.

Mais la mort
Qui l'avait suivi
En fidèle camarade
Lui a dit : "Viens,
Je connais bien
La terre d'Eldorado."

On l'a trouvé,
Le front brûlé
Par le soleil et le sable
Sur le chemin
Qui va sans fin,
Là-bas, en Eldorado.

La nuit, parfois,
Chante une voix :
C'est son âme en ballade
Qui cherche encore
La poudre d'or
Quelque part en Eldorado. {x4}

Vídeo incorreto?