Le bien, le mal

Le bien, le mal
Ça fait couler des larmes
Ça nous rend végétal
On passe toujours des mains blanches aux mains sales
Tout est bien qui finit mal

La vie, la mort
Ça divise tout ton corps
Ça crée un faux départ
Quand l'homme qui vient d'entrer, c'est l'homme qui sort
Une double vie pour une seule mort

Arrose-moi du soir au matin
Fais couler ta vie dans mes veines
Je suis en train de sécher dans mon coin
Pogné entre

L'amour et la haine
Ça divise mal la semaine
Le coeur vide, la bouche pleine
Pendant que la vie cherche à briser ses chaînes
La mort fait des noeuds dans mes veines

Quand t'as pas le choix de tout connaître
Tu prend une tête faite sur mesure
Quand ton seul choix c'est de disparaître
Tu prend un corps qui prend l'usure

C'est bête, ma tête
me fait mal au coeur
Je crains la tempête
Comme une fleur
Je deviens terne
Puis je m'enferme
Encore plus creux
La peur me cerne
Sous les yeux

Je passe des nuits blanches
A chercher quoi faire de mes journées
Dur comme une planche
Je veux grimper au plafond
Mais je suis pris dans le plancher

Je peux pu rester
Je peux pas m'en aller
J'attends en silence
Ma délivrance

Je peux pu dormir
Je peux pas choisir
Je me chante à chaque soir
Une chanson noire

Vídeo incorreto?