Dans la cohue de la salle des pas perdusElle courait après son train du soirJe l'attendais depuis déjà tant d'annéesLe temps d'y croire elle m'avait échappéElle était oh, oh, oh, ohEt moi j'était comme un fouElle était oh, oh, oh, ohA se mettre à genouxDes cheveux blondsY'en avait plein les wagonsMais ce n'était pas ce que je cherchaisSix heures trente-sixEn direction de SenlisEt chaque tour de roue me répétaitQu'elle était oh, oh, oh, ohEt moi j'était comme un fouElle était oh, oh, oh, ohA se mettre à genouxDans ce train qui se traîneDans les forêts d'HLMSous un ciel de fuméeElle se cache (...)Dans un coin de fenêtreMais comment la trouverElle était oh, oh, oh, ohEt moi j'était comme un fouElle était oh, oh, oh, ohA se mettre à genouxDans mon train qui s'envoleJe vois des gondolesDes pigeons des palaisEn gare de VeniseElle me donne sa valiseC'est comme si j'y étaisMais je n'y suis pasJ'ai la banlieue devant moiEt une fille qui saute sur le quaiEn gare de SorcellesLe temps de voir que c'est elleMon train repart et elle disparaîtElle était oh, oh, oh, ohEt moi j'était comme un fouElle était oh, oh, oh, ohA se mettre à genouxA se mettre à genoux

Vídeo incorreto?