Vois cet oiseau blanc prisonnier du ciel
Dans sa grande cage étoilée
Moi, de temps en temps je me sens pareil
A cet éternel exilé
Lui, qui ne sait pas replier ces ailes
Moi, qui ne sais pas m'arrêter
Vois cet oiseau blanc prisonnier du ciel
Dans sa grande cage étoilée
Moi, de temps en temps je me sens pareil
A ce voyageur fatigué
Toi, de tout en bas parfois tu l'appelles
Lui, il voudrait bien se poser
Mais il ne peut pas replier ses ailes
Et toi, tu ne peux pas t'envoler

Vídeo incorreto?