Le jour l'éveille, elle se lève, s'habille et ne dit rienSur son visage glisse une larme et ses yeux se sont éteintsEt déjà, c'est en vain que tu cherches l'ombre d'un amourSous ses larmes, l'ombre d'un amour, l'ombre d'un chagrinElle se maquille mais dans la glace, pas un regard pour toiUne cigarette... le café passe. Elle dit que c'est finiQu'elle s'en va. Et déjà, c'est en vain que tu cherchesL'ombre d'un amour, sous les larmes, l'ombre d'un amourElle range ses cheveux et sa main tremble un peuPuis elle va regarder si elle est jolie; si tout va bienSi son rimmel n'a pas coulé, si elle n'oublie rienMidi, la gare, tu ne veux pas croire qu'elle ne reviendra pas

Vídeo incorreto?