Nancy en hiver, une neige mouilléeUne fille entre dans un caféMoi, je bois mon verre, elle s'installe à côtéJe ne sais pas comment l'aborderLa pluie, le beau temps, ça n'a rien de génialMais c'est bien pour forçer son étoilePuis vient le moment où l'on parle de soiEt la neige a fondu sous nos pasOn s'est connus au café des trois colombesAux rendez-vous des amours sans abriOn était bien, on se sentait seuls au mondeOn n'avait rien, mais on avait toute la vieNancy au printemps, ça ressemble au MidiElle m'aime et je l'aime aussiOn marche en parlant, on refait la philoJe la prends mille fois en photoLes petits bistrots tout autour de la placeAu soleil ont sorti leurs terrassesMais il y avait trop de lumière et de bruitOn attendait qu'arrive la nuitOn se voyait au café des trois colombesAux rendez-vous des amours sans abriOn était bien, on se sentait seuls au mondeOn n'avait rien, mais on avait toute la vieNancy, c'est trop loin, c'est au bout de la terreÇa s'éloigne à chaque anniversaireMais j'en suis certain, mes chagrins s'en souviennentLe bonheur passait par la LorraineElle s'en est allée suivre d'autres cheminsQui ne croisent pas souvent les miensJe t'ai oubliée, mais c'est plus fort que moiIl m'arrive de penser à toiOn se voyait au café des trois colombesAux rendez-vous des amours sans abriOn était bien, on se sentait seuls au mondeOn n'avait rien, mais on avait toute la vie

Vídeo incorreto?