Tu passes dans mes insomnies comme un soleil de nuitTu es le visage inconnu du paradis perduMaria, Maria, sans tes yeux, sans ton corps, sans ta voixMaria, Maria, je ne suis que la moitié de moiJe te cherche partout comme un chien, comme un fouJ'ai donné à mon rêve ton nomEt c'est lui qui m'réveille et c'est lui que j'appelleA tous les vents de mes illusionsMaria, Maria, Maria, Maria, MariaMaria, Maria, je ne suis que la moitie de moiJe ne retrouve le matin que le gris quotidienTu disparais dans les fumées de la réalitéMaria, Maria, sans tes yeux, sans ton corps, sans ta voixMaria, Maria je ne suis que la moitié de moiJe voudrais me lever, je voudrais te toucherEt je sais que tu n'es pas très loinEt qu'au fond de tes nuits tu m'attends toi aussiMais c'est long la moitié du cheminJe voudrais me lever, je voudrais te toucherEt je sais que tu n'es pas très loinEt qu'au fond de tes nuits tu m'attends toi aussiMais c'est long la moitié du cheminMaria, Maria, sans tes yeux, sans ton corps, sans ta voixMaria, Maria, je ne suis que la moitié de moiMaria, Maria, Maria, Maria, Maria

Vídeo incorreto?