Quai de gare, un soir de cafard de retour vers la grande école,
J'ai quatorze ans, elle presque autant, son petit nom c'est Nicole.
Elle s'en va, je reste là et je lui paye un bouquin,
Un petit message entre les pages qu'elle va lire dans le train:

Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Surtout ne t'en fais pas.
Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Ce sera sûrement à toi...

Depuis ce temps je suis souvent tout au bord du grand amour,
Mais comme j'ai peur de replonger, mes promesses tournent court.
Pourtant j'y crois chaque fois à ce sacre bonheur,
Et je me m'entends distinctement leur mentir de tout mon coeur:

Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Surtout ne t'en fais pas.
Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Ce sera sûrement à toi...

Ça y est, cette fois je sais que tu seras la dernière,
T'as tout ce qu'il faut, même les défauts, pour me prendre, pour me plaire.
Pourtant t'as pas confiance en moi et tu crois bêtement que je mens
Quand je t'écris ces mots gentils que j'écrivais jamais avant:

Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Surtout ne t'en fais pas.
Si un beau jour je dis "Je t'aime", -
Ce sera sûrement à toi...

Vídeo incorreto?