Dans une basse cour vivait un dindon, l'âme fière
Qui refusait les graines que lui donnait la fermière
Sans ami, sans amour, il vivait solitaire
Malgré les commentaires des commères de la volière

REFRAIN:
Il avait le dédain des dons
C'était un dindon digne
Il avait le dédain des dons
C'était un digne dindon
Il avait le dédain des dons
C'était un dindon digne
Il avait le dédain des dons
C'était un digne dindon

Il ignorait le coq prétentieux et vulgaire
Il trouvait les manières des poules bien trop familières
Il évitait les dindes et les dindons ses frères
Il passait à l'écart du tintamarre des canards

REFRAIN

Il fit parler de lui en somme
Sans jamais parler à personne

Il avait le dédain des dons
C'était un dindon digne
Il avait le dédain des dons
C'était un digne dindon
Il avait le dédain des dons
C'était un dindon digne
Il avait le dédain des dons
C'était un digne dindon

Vídeo incorreto?