Resha
Tu sais quand j'rappe ça sonne comme je parle
ça sonne comme une alarme,
ça sonne comme sur un ring, ça t'cogne comme sur flatch
j'vais dire : puzzle, c'est d'la bonne saloperie
c'est pas des vieux disques moisis, remplis d'échantillons yégris
et même, si j'parle des même, tourjours des mêmes,
de ceux qui m'aiment , et de ceux que j'aime
et même si j'vois qu'y'a rien qui pousse sur le béton où j'suis né,
moi j'fais ma vie et c'est tant bien que mal de faire le bien O.K ?
j'suis pas une mince affaire, surtout pas un cadeau,
j'veux pas être un poster ou un t-shirt promo
la fête s'arrête (j'arrête) secoue ma tête controle mes bras,
j'finis mon verre qui s'écrase sur l'carrelage froid


Refrain (x2)
J'ai jamais trahi jamais failli malgré l'envie,
j'reste moi-même et j'écris toujours pour les mêmes
les autres avec le temps l'argent les a fait changer d'humeur
leur musique s'adoucit et meurt


Ben
Premièrement, quand j'ouvre la bouche j'en fais fermé quelques unes
crache des mots remplis d'amertume, c'est juste la faute à pas-d'thunes
un pas sur l'bitume, une cigarette de plus que j'allume
c'est pareil plongé dans un d'mi sommeil, où revant d' faire de l'ombre au soleil
j'reste vrai comme dirai l'autre, j'veux pas mourir de honte,
même si j'ai peine à rester droit quand mes sentiments s'affrontent
est-ce que tu vois c'que j'veux dire ?
un jour de r'mise en question,
qui ponctue chaque certitude par un point d'interrogation
divagation, variation autour du même thème, moi-même Ben,
chanson bohème, style bohème, testament à la vingtaine
quand j'ferme la bouche, les autres s'ouvrent une par une,
crache les mots remplis d'amertume, c'est juste la faute à pas- d'thunes


Tony
La vie s'résume à peu d'choses,
aux quelques moments perdus,
entre solitude lassitude et instants inattendus
Action caméra, récit autobiographique,
comme une comédie dramatique sur écran panoramique
on a tous, c'point commun : dépendance du sablier
en passant j'dédicace tous ceux qu'la chance à oublier
j'ai une pensée pour tous les frères qui s'détruisent la dope dure
et n'voient même pas les affiches du F.N. placardées au mur
certains baisent certains bandent
certains bossent certains glandent
ceratins achètent d'autres vendent
c'est la loi d'l'offre et d'la d'mande
trav'lling arrière, gros plan sur Tony à 16 ans et demi :
jamais j'aurai cru trouver un sens à ma vie


Refrain (x2)


Zedoo
On avait dit: à la vie à la mort, mais l'amitié meurt à la vitesse de la vie
les routes dévient, les potes t'envient pas besoin d'rap j'chui servi
c'est la dolce vita
version 98 les gossent apprennent plus vite, grandissent plus vite,
meurent plus vite MC sans limite
on écoute pas les instits, ma bite ouais,
c'est pas l'problème les portes se ferment et
les cernes viennent me balafrer l'épiderme
La prison
on perd notre vie à y faire des séjours succints
parce que Mr l'juge a décidé qu'c'était un putain d' vaccin
on batit sur des ruines, à qui la faute? surement pas la notre
j'vois rien d'autre, sauf un éventuel atterrissage sur les cotes
quelques pensées à voix haute, si tu as l'esprit endurci j'ai la musique assortie ...

Vídeo incorreto?