Entre deux soleils entre deux continents
Glissée sous le ciel
Un grand bateau tout blanc
Pendant que ma mère pleurait
Dans son ventre moi j'attendais
De naître pour l'hiver, enfin
Peut-être
Mon passé je ne le connais pas
D'où je viens où je vais
Je ne le sais pas
Dans mon cÅ"ur résonne encore
Cette terre, « ce parler fort »
Comme unique héritage

Déracinée
Sans un décor sans un repère, je suis
Déracinée
Entre les non dit, les mystères
Depuis que je suis née
Une petite voix étrange
Venue d'ailleurs cadeau des anges
Me parle d'Alger

Et l'histoire a balayé tous les remords
Il a fallu être de plus en plus fort
Reconstruire sur la poussière
Un avenir sans colère
Nous demander d'être grand
Ca prend du temps

Déracinée
Sans un décor sans un repère je vis
Déracinée
Entre les non dit les mystères
Depuis que je suis née
Une petite voix étrange
Venue d'ailleurs
Cadeau des anges
Me parle d'Alger

Déracinée
Une inconnue une étrangère je vis déracinée
Comme exilée de l'univers
Depuis que je suis née
Des mensonges que l'on occulte
et font de nous de faux adultes
Apprendre à s'aimer

Continuer de croire en l'homme
Grâce ou à cause en somme
De ses blessures et par ses déchirures

On n'est
Déracinée
Sans un décor sans un repère je suis
Déracinée
Entre les non dit les mystères
Depuis que je suis née
Une petite voix étrange
Venue d'ailleurs
Cadeau des anges
Me parle d'Alger

Je suis déracinée

Vídeo incorreto?