Y a des filles qui se marient,Qui disent "oui" pour la vie.Dix ans de passion passive...Et vouloir les îles où rien n'est tranquille.Elles rêvent de plus savoir,Ni quel temps ni quelle tête il fait...Quand les enfants vont dire bonsoir,Elles enterrent l'espoir.Y en a qui cassent et qui pleurent,Puis y en a qui trouvent leur bonheur,Ou bien... qui reviennent...De loin.Va-t-en savoir pourquoi on s'habitue trop,Si l'habitude qui tue, c'est bonOu, si le fil des jours qui tourne en rondFinit par donner mal au dos.Toi qui pensais marcher à côté d'elle;Tout droit comme si c'était écrit,En la serrant, t'avait pas vu ses ailesNi la valise sous son lit.Rien à te reprocher,T'as toutes les qualités;Tendre, intelligent, doué...Amoureux de la simplicitéMais peut-être n'as-tu pasCette folie au bout des doigts,Cette obsession du dangerOù l'on marche pieds nus sur un fil d'acier.T'as pris, pour tes amis,Ce qu'il te reste d'énergie...Pour vaincre ton capharnaüm,Tu fais bien semblant...Moi je sais que tu casses et tu pleuresEn repassant le bonheur.Mais n'oublie pas demain...

Vídeo incorreto?