C'était l'histoire d'un mecQui n'avait rien dans la têteSauf un peu de fantaisie bébêteIl voulait ressemblerA tous ces chanteurs de hitsQui swinguent aussi bien qu'un paquet d'fritesSa guitare sous l'nœud pap' de soie noireSourire dentifrice, plus blanc qu'ceux des starsIl bêlait sans complexes des chansons d'amour qui disaient"Oh mon amour, j't'aimerais encoreMême quand j'serais mort"Moi j'me disais tout bas"Dommage que les yeux qu'il aNe disent que des fadaises à la noix."Et c'est pas du tout mon styleIl est pas vraiment virilEt pourtant j'ai le cœur qui batIl y a du trois cent mille à l'heureDes gouttes sur le frontEt les deux jambes en cotonPour tomber dans l'panneau des passionsMoi j'ai toujours eu des donsC'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutBoogie du bagout du beau garsQui s'balade dans les rues de ParisChampagne au bout du mégotA vélo...C'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutQuand la fille tombe à ses g'nouxBigoudis, baguera,Bagatelles, bague au doigtRigole à gogo, me laisse pas.Quand j'vois ta frime et ta frimousseC'est fou c'que j'mousseTon beau sourire sous tes moustachesEt dire qui y en a qui te prennent au sérieux quand tu tefâchesMais c'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutBoogie, boogie, mais blague à part :Et si tu te sens plus fortQue tout ce qui pousse dans ma voix??? t'as qu'a m'attaquer pour voir.Trois heures de baratinEnsuite il me prend la mainPour finir il me roule un patinPuis se casse en courantEn me laissant comme deux ronds d'flanAvec mon chien et mes sentimentsSa guitare reste sur le trottoirUn peu plus loin, je retrouve son mouchoirPlus un mot qu'il m'avait laisséSur un bout de papier glacéEt qui disait"Si vous êtes fou ? Oh ma poupéeC'que j'ai pu t'aimer, mouais !"C'était l'histoire d'un mecQui n'avait pas grand chose en têteSauf un peu de fantaisie bébêteEt c'est pas du tout mon styleIl est pas vraiment virilEt pourtant j'ai le cœur qui fileIl y a du trois cent mille à l'heureDes gouttes sur le frontEt les deux jambes en cotonPour tomber dans l'panneau d'un vieux conMoi j'ai toujours eu des donsC'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutBoogie du bagout du beau garsQui s'balade dans les rues de ParisChampagne au bout du mégotA vélo...C'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutQuand la fille tombe à ses g'nouxBigoudis, baguera,Bagatelles, bague au doigtRigole à gogo, me laisse pas.Quand j'vois ta frime et ta frimousseC'est fou qu'est c'que j'mousseTon beau sourire sous tes moustachesEt dire qui y en a qui te prennent au sérieux quand tu tefâchesMais c'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutBoogie, boogie, mais blague à part :Et si tu te sens plus fortQue tout ce qui pousse dans ma voix??? t'as qu'a m'attaquer pour voir.C'est le boogie du bagoutDu dingo qui s'en foutBoogie, boogie, mais blague à part :Et si tu te sens plus fortQue tout ce qui pousse dans ma voix??? t'as qu'a m'attaquer pour voir.

Vídeo incorreto?