Croquer ton granit comme on croquerait du sucre, rocs de sucre
Boire des yeux grands ouverts les bleu-vert qui vibrent dans l'air
Voir du train à travers la vitre, les premières cheminées mégalithes
Par la fenêtre entrouverte, rentrer en Bretagne
Inhaler aux tréfonds de moi l'odeur de l'iode, la bouse mouillée
Et sentir mes yeux se brouiller, rentrer en Bretagne

Voir passer les arbres, les villages de mon jeune âge, de mon jeune âge
Horizons aimés, souvenirs retrouvés au passage
C'est ici que j'ai poursuivi les cheveux roux et fuyants des filles
Dans mes rêves, à travers la bruine, le long de la presqu'île
Et Dieu que c'est bon de revenir en ce lieu où vit ma mémoire
Retrouver les noms du pays, rentrer en Bretagne

Nombre de contrées j'ai connues sur notre Terre, sur la Terre
J'ai appris à aimer l'univers, haïr les frontières
Est-ce une raison pour avoir honte si dans mon coeur l'émotion monte
Quand mes pieds frappent le sol familier, en terre d'Armorique ?
Quant à la fille aux yeux bleu-nuit, si vous la voyez quelque part,
Allez lui dire que je suis rentré en Bretagne

Vídeo incorreto?