Mais quel triste sort que de se voir séparé du mondeQue de se sentir à l'étroit comme dans une tombeCloîtré, j'ai trop de mal à gérerL'angoisse que l'incarcération finit par générerJe voudrais pouvoir m'évaderM'enfuir loin d'iciEnsevelir mes souvenirsEt tuer le passé, puis l'effacerMettre de côté tout ce que j'ai vécu, c'est le plusdifficile à faireMais j'espère que cette période d'ombre aura fait la lumièreSur ce que va devenir ma vie dans l'avenirCe que je vais pouvoir faire dès que je vais sortirD'ici la tête haute, mec!J'aurais payé ma detteJe veux que l'on me respectePas pour mes erreurs de parcoursMais pour mon utopique tentative de retourA une vie dite normaleSachez que ça hante mes rêves et que pour moi c'est vitalJ'en ai rêvé des tonnes et des tonnes de foisMais est-ce la vie ou moi qui a décidé ça?{Refrain:}Mais est-ce la vie ou moi?Mais est-ce la vie ou moi qui a décidé ça?Mais est-ce?Trois calendriers déjà, pourtant rien n'a bougéPuis de nouveau, les mêmes têtes pas réhabilitéesC'était sûr, cela n'a pas évoluéSauf ce doux parfum d'illusion de libertéQui gonfle en moi, et là je croisQue le monde m'ouvrira encore une fois ses brasMais irréconciliable avec la réalitéFace aux exigences de la liberté6 mois seulement et immanquablementC'est reparti comme avant, je vais où va le ventPorté pas mes potes qui m'engrènent, me suffoquentSale excuse dont j'use pour me sentir au-dedans plus propreMais nous savons bien qu'il n'en est rienQuoiqu'il advienne j'ai taillé mon cheminEt je ne sais plus si c'est la vie ou moiQui a décidé çaPourtant plein de fortes certitudes montent en moiLa défaite en est uneEt la haine en est une autreA vie elles seront mes apôtresApôtres perturbant mes choix, mes repèresNon, sur moi plus rien n'a d'effet, salutaire{au Refrain}J'ai recouvré la vue, celle du prédateurPar laquelle j'ai vu la perspective du bonheurErreur, je sais mais la tentation fut plus forteBrader ma liberté au risque de finir derrière ces portesNe sont pas les choses qui m'ont traversées l'espritNon, j'ai plutôt fonctionné sans faire le triJ'aurais dû, c'est sûr, envisager de reconstruire mavie, maisJ'ai gâché toutes mes chances et mon énergie, ouais!Tout ça est fini, à l'heure où je parleMa vie s'est changée en cavaleUne vie en transit, rien de plus infernalQue d'être apeuré comme un animalChose que j'ai du mal à gérer car j'enrageDe n'avoir compris pour tourner la pageSur ces business dont je n'évaluais pas l'importanceComme celui qui fut l'ultime pour faire pencher la balanceMais je passe sur les détails de cette histoireSachez qu'il y a eut mort d'homme, et je vous prie de croireQue pas un jour ne passe sans que ma mémoireNe ravive ce souvenir sans aucun trou noirLe lieu, l'heure et ce geste de trop, ouiTrop précipité pour que mon cerveauPuisse, puisse gérer ce geste de tropCe geste de trop!...et ce fut clos!{au Refrain}

Vídeo incorreto?