Akhénaton :Tu sais, il est écrit que ceux qui sont sur le bord du cheminIront en enfer, car ils médisent et se moquent du voyageurMais c'voyageur traîne une caravaneBras armé du hip hop mic sarbacaneCourt terme comme un vendeur qui barbe la cameLe jaloux entraîne les naïfs dans l'mensongeComme un arbre à came !{Refrain:}Et ça sonne comme une prophétieComme si tout était déjà écritDieu seul sait ce que ta vieNe te laisse pas freiner par la jalousieNuttea :N, c'est ce que tu distilles sans gêneElle va jusqu'à te monter contre ceux qui t'aimentN, la réussite d'autrui te gêneAttention tout de même si nos business tu freinesN, c'est ce que tu distilles sans gêneElle va jusqu'à te monter contre ceux qui t'aimentN, la réussite d'autrui te gêneElle te fera user tes plus vils stratagèmes, ça me peineOn était tous au même niveau, fumer les même sonosBrûler les même bédosQuand la haine s'immisce un jour dans les cerveauxLà, tu perds le contrôle pour une histoire d'égoQuel choc, quand s'écroule cette amitié en toc, just coolTu sais maintenant que c'est le business qui rouleL'important c'est de gérer ce qui en découleAvec les affaires, les vieilles rancœurs déboulentN, c'est ce que tu distilles sans gêneElle va jusqu'à te monter contre ceux qui t'aimentN, la réussite d'autrui te gêneAttention tout de même si nos business tu freines{au Refrain}Akhénaton :À c'moment précis certains jurent que j'les baise tousEn fait, tous ces couz te dressent un portrait d'escrocOù AKH un mec fini, out, qui sous la thune croule, comme PuccY a l'monde plus mes frères qui veulent que j'm'écrouleRumeur pourrie dans les mags, ça fait l'effet d'un boomComme l'album dans les bacsS'propage comme les pompes et l'crackEt l'shit coupé dans les facs,Ou c'rap bizarre qui dit que j'tombeEt ces MC's qui m'saluent à contre-cour,Avec ce regard d'biais bizarreCraché d'un trottoir forgé, avec une goose dans l'blizzardDans la Médina : Belsunce, tracé d'balbuzzaroOuais pauv' con peut-être ? des cliques les costaudsLà où l'public voit des gangsters, moi j'vois des MC gustoLa boisson coule à flots, et les langues s'délient,On dit c'qu'on penseOn m'dit baltringue et on s'invente des délits, on blablateS'clame pur comme un rock steady, en secretÇa rêve de compter l'flouz dans une baraqueAvec ses SOS, largeComme R. KellyOn t'racontera que j'suis un despotes, en dépit d'çaTu goberas p'têt c'dégueulis d'ex-pote, brut, fissaMais l'œil du vrai reconnaît l'ex-fauve,Mec j'suis pas un nouveau riche, moi j'suis un ex pauvreEn ces temps d'confusion,Plein d'fausses rumeurs sales courent déjà24 mesures d'confession, suffisent p'têt j'sais pasOuais j'suis pas car seul Dieu l'diraIci, c'est mon simple avis qui s'insèreFrère, vrai, sincère{au Refrain}

Vídeo incorreto?