Quand il rencontra la jolie NinonCe fut dans un bal au bois de Meudon,Au son d'une valse entraînanteIl sut captiver la charmanteIls se séparèrent à la fin du jourAyant échangé des serments d'amourEt lui tout joyeux de sa bonne fortuneDisait : J'suis l'amant de la plus belles des brunes !Ses amis lui dirent : Halte-là !Cette femme tu n'la connais donc pas ?{Refrain:}C'est la femme aux bijoux,Celle qui rend fouC'est une enjôleuseTous ceux qui l'ont aiméOnt souffert, ont pleuréElle n'aime que l'argentSe rit des sermentsPrends garde à la gueuse !Le cœur n'est qu'un joujouPour la femme aux bijoux !Il leur dit : vous êtes jaloux de mon bonheurParce que moi, j'ai su captiver son cœurEt sans compter, pour la jolie,Notre amoureux fit des foliesSa maman lui dit : Tu perds la raisonTu vas te ruiner mon pauvre garçon.Il lui répondit : Moi je l'aime, qu'importe !Si ça n'te plaît pas, tiens, voilà la porte !La pauvre vieille partit en pleurant :On m'a pris l'cœur de mon enfant !C'est la femme aux bijoux,Celle qui rend fouC'est une enjôleuseTous ceux qui l'ont aiméOnt souffert, ont pleuréElle n'aime que l'argentSe rit des sermentsMalheur à la gueuse !Le cœur n'est qu'un joujouPour la femme aux bijoux !Quand il fut ruiné, la belle partitEn lui écrivant : Adieu, mon chéri,Notre amour était une folieIl faut nous quitter, c'est la vie !Il souffrit tellement, qu'il ne put pleurerIl se prit à rire, d'un rire insensé !Et c'est maintenant poursuivant sa chimèreUn pauvre dément qui traîne sa misère !Quand une femme passe devant lui,Il chante en fuyant dans la nuit :{au Refrain}

Vídeo incorreto?