Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go

Trop d'gens regardent ce monde avec un œil de verre
J'enmerde ces cœurs de pierre qui disent et merde y a plus de bière
L'œil de verre se voile la face pour mieux assouvir ses envies
Dissimule la vérité ce qui fait souffrir les gens dignes
Il a des problèmes au cœur qu'un cardiologue peut pas résoudre
Dès qu'il a un petit peu de sous j'le trouve chelou il parait saoûl
Il s'fout d'aller pisser et chier sans gène dans d'l'eau potable
Pendant qu'pour un verre d'eau des misereux s'mettent des coups d'lame
L'homme vénère l'intelligent en oubliant qu'Hitler l'était
Ne pense plus à l'hiver quand l'soleil éclaire l'été
Ce monde une paire de pompe dans lesquelles j'me sens serré
J'préfère marcher pieds nus car sans elles j'me sens serein
Un homme est digne que dans le dinn pas dans le dine ni dans les tunes
Ta cousine joue les coquine n'aimes-tu entendre que s'en est une
On perçoit notre vie comme un dessin fait dans la nuit
A partir de quelque trait l'œil humain s'fait son avis
Bucoté des decolletés c'est très côté pas boycotté
Boy moi j'suis goûté faut m'écouter y a à mon goût beaucoup trop d'gays
Une personne qui sourit n'est pas toujours très sage
Le cœur exprime des choses illisibles sur le visage
Comme toute ces filles sales qui mettent des strings ficelle
T'admires ce 50cents et tu craches sur une vie saine
Un aveu qui privoi mieux qu'ces gens aidé d'un satellite
La connerie des hommes est contagieuse et c'est pour ça qu'j'l'évite
Du mal à croire en l'homme té-ma les dégats d'nagasaki
Laisse-moi un peu qu'je tire des balles et des balles dans ta patrie akhi
M'oblige pas à t'parler d'cette fameuse guerre où totosi
Où certain butaient leurs frères juste pour avoir tout, tout d'suite
On fait pas d'la médecine avec un scalpel rouillé
Donc construit pas d'mosquée avec des scalape souillés
Tu zappe ton pote quand il betom donc quand il sort t'es grave géné
Le respect s'est fait tout p'tit et la rue crie écrasez le
J'rigole tellement qu'mes larmes valent cher si j'suis en chien j'pourrais les vendre
Si l'somalien riait comme moi il pleurrait pour s'bourrer le ventre

Refrain :
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié
Mais pour donner semble hésiter
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié mais pour donner semble hésiter
Celui dont l'œil est de verre voit mais ne regarde pas
Vers la vérité il ne veut même pas faire un quart de pas
Non n'incarne pas le rôle de celui qui s'entête
Qui voit les signes mais les rejette car au fond de lui il se sent bête
Les miracles du très haut n'lui suffisent pas
Il préfère parler de mère nature décidément il vise bas
Tempete et cataclysme sont les coups d'pression divins
Mais ça ne l'touche pas plus que ça il change de chaine sur son divan
Il voit c'qui s'passe dans l'monde les gosses qui crèvent la dalle
Et pourtant même un ogre ne finirait pas c'qu'il y a sur sa table
Il voit dans quelles conditions certain vivent et s'abritent
Mais n'se soucie de rien tant qu'il a ses livres et sa pipe
Il voit des gens mais n'regarde pas leurs qualités
Il parle comme s'il avait tout vu mais n'a en aucun cas lutté
Il soigne son apparence mais délaisse son intérieur
C'est pour ça qu'pour lui les gens modestes son inferieurs
Il est froid et dur avec sa femme mais il ne voit pas combien elle l'aime
Elle a toujours été sa fan de même pour sa mère qui pour lui a donné sa ive

Il pense peut-être qu'un coup d'fil ça serait gaspiller d'la salive
Il ne donne peu d'valeur aux gens qui sont proches de lui
Il voit rarement ses marmots comme un mec qui bosse de nuit
Il ne dégage pas d'chaleur même son meilleur pote le dit
Il a du fric mais n'en donne pas et s'fache quand ses poches se vident
C'est qu'un pauvre connard j'crois qu'son cœur est dans le coma
Le peu d'bon souvenir qu'il avait de sa mémoire il les gomma
Même la vie après la mort il veut l'oublier
Il préfère se dire qu'une fois sous terre on peu roupiller

Refrain :
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié
Mais pour donner semble hésiter
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié mais pour donner semble hésiter
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié
Mais pour donner semble hésiter
L'homme voit sans méditer de l'œil de verre est l'héritier pour son ego est sans pitié mais pour donner semble hésiter

Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go
Un choix mon ego, pour soi on y go

Vídeo incorreto?