C'est grand bonheur mon noble pèreDe vous revoir si plein de vieDe retour sur vos nobles terresDevant vos fières compagnies,Après ces longues années de guerreLe ciel est témoin qu'aujourd'huiC'est grande joie pour la ville entièreD'ouvrir ses portes à grands bruitsSont venuesMisère et longue nuit"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Sont partisNos frères, nos ennemis"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Dieu vous a gardéQu'il en soit béniIl a fallu tant de terrePour y creuser tant de litsQue des montagnes entièresNe nous ont pas suffi,Parce qu'il vous fallait tant de pierresPour faire des églises joliesOù l'on chantait votre lumièreOù nous nous sentions si petits.Dans la forêt de vos bannièresSouffle un bon vent claquant de vie,Le soleil brûle vos gants de ferC'est un grand jour que celui-ci,Mais permettez mon noble pèreQue je vous laisse à tout ceciLe route est longue jusqu'aux frontièresJe devrai voyager de nuit.Sont venuesMisère et longue nuit"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Sont partisNos frères, nos ennemis"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Dieu vous a gardéQu'il en soit béniIl a fallu tant de terrePour y creuser tant de litsQue des montagnes entièresNe nous ont pas suffi,Parce qu'il vous fallait tant de pierresPour faire des églises joliesOù l'on chantait votre lumièreOù nous nous sentions si petits.Sont venuesMisère et longue nuit"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Sont partisNos frères, nos ennemis"Dieu me l'a donné""Dieu me l'a repris",Dieu vous a gardéQu'il en soit béniJe m'en vais porter en terreAu fond de notre vieux paysDiane la douce aux cheveux clairsDont je ne sais trouver l'oubli,Elle dormira comme en prièreDu plus beau marbre que l'on vitSous la plus belle des lumièresDe vos églises si jolies.

Vídeo incorreto?