Mon bateau est tout bleu dans les reflets de la luneJ'avance sur la mer calméeDites-moi, voyez-vous déjà la ligne des dunesQui borde la maison de théFumées en marche, tout me pousseSur sa table ses lettres doivent s'envolerAmour en marche, tout me pousseSes cheveux noirs aux branches doivent s'emmélerLes bambous seront lourds autour de la maisonElle portera sans doute un kimono de cotonJ'y pense chaque jour en regardant la maisonLes marins chuchotaient cette nuit sur le pontOù va le capitaine? Il a perdu la raisonMonsieur un télégramme. Et j'ai dû prendre la merMais le voyage fut si longElle est restée mon rêve et je reviens vers la terreA-t'elle su compter les saisons?Fumées en marche, tout me pousseSur sa table ses lettres doivent s'envolerAmour en marche, tout me pousseSes cheveux noirs aux branches doivent s'emmélerLes bambous seront lourds autour de la maisonElle portera sans doute un kimono de cotonJ'y pense chaque jour en regardant la maisonLes marins chuchotaient cette nuit sur le pontOu va le capitaine? A-t-il perdu la raison?Amour en marche, tout me pousseOn éteint la lanterne dans la maison de théCe sont des larmes qu'on étouffeOh monsieur Puccini mais que s'est-il donc passé?Les bambous sont fanés autour de la maisonDu sang rouge a fleuri au kimono de cotonUn papillon est mort, un pétale est tombéEt les marins chuchotent au matin sur le pontD'où vient le capitaine? Il a perdu la raison (x4)

Vídeo incorreto?