Quelqu'un m'a demandé juste hier après-midiSi je me souvenais de toiIl m'a montré toutes ses photos d'amisEt j'en ai vu trop de toiLes clichés d'un week-end en AngleterreQuelques diapos d'un de nos anniversairesEnfin juste de quoi tout remuerAvec une envie folleDe te retrouverEt de te chercher partoutDe te retrouverEt puis j'ai repris ce matin mon job à huit heures pileEt là j'ai tout oubliéC'est drôle de voir comme les heures qui défilentPeuvent à ce point tout changerAprès tout je me fous de l'AngleterreEt j'aurai bien d'autres anniversairesJe vis la vie que je voulais menerA quoi bon tout changerPour te retrouverEt puis te chercher partoutPour te retrouverAprès tout je me fous de l'AngleterreEt j'aurai bien d'autres anniversairesJe vis la vie que je voulais menerA quoi bon tout changerPour te retrouverEt puis te chercher partoutUn peu n'importe oùPeut-êtreà Paris, à Neuilly, à Passy, à Lagny,à Bondy, à Grigny, à Parly, à Nancy,à Trouville, à Blonville, à Deauville, à Tourville,au Tréport, à Newport, à Bangkok, à New-York,à Rabat, à Djerba, à Oslo, à Tokyoà Kyoto, à Stronzo, à Paris, à Neuilly,à Passy, à Lagny, à Bondy, à Grigny,à Parly, à Nancy, à Trouville, à Blonville,à Deauville, à Tourville, au Tréport, à Newport,à Bangkok, à New-York, à Rabat, à Djerba,à Oslo, à Tokyo, à Kyoto, à Stronzo...

Vídeo incorreto?