J'avais très peur de vousJ'étais pas l'même, j'étais tout en-dessousJ'avais des mensonges à garderDes pièces et des bijouxDes mots d'angoisses et des rendez-vousEt pour le peu que j'm'en souvienneJ'traînais ma misère au dehorsMais j'ai du soleil qui m'éclaire enfin la têteIl fait un vent douxJ'ai les idées bleues à faire danser les planètesAutour de mon couJ'me dis qu'y a là quelque chose qui témoigneDu peu qu'ça m'coûte pour tout c'que j'y gagneSans vousQuand j'étais à vos genouxJ'avoue j'étais jalouoxJ'avais des rêves à m'en rendre fouLes jours où j'me relevais la nuitPour vous chercher partoutDu port de Londres à la rue DaunouEt pour le peu que j'm'en souvienneJ'traînais ma misère au dehorsMais j'ai du soleil qui m'éclaire enfin la têteIl fait un vent douxJ'ai les idées bleus à faire danser les planètesAutour de mon couJ'me dis qu'il y là quelque chose qui témoigneDu peu qu'ça m'coûte pour tout c'que j'y gagneSans vousQuand j'étais à vos genouxAprès tout m'aimiez-vous?A vos façons de ma mettre en joueVous aviez un pistolet noirQu'on retrouvait partoutQui tirait mal et me blessait beaucoup

Vídeo incorreto?