Je rêvais d'être comme tout le monde c'est à dire pas ce que je suis aujourd'hui
Un jeune parmi tant d 'autre qui fout la merde partout autour de lui
Envoi les feuilles, et là d'un coup je décolle comme aladin
Mangeur de jambon, pas celui de France le nôtre c'est à la dinde
Plus rien à dire, regarde où la violence m'à conduit
Faut le crier fort, j'emmerde le monde et ceux qui l'ont construit
Le monde s'inquiète et pour être franc c'est dur de pas le voir
Sa ma baise le cœur, comme les plus jeunes qui pleurent au parloir
Je m'accroche à rien & pour être franc c'est les soirs c'est clair on traîne
Le foot je m'en fou y'a que des fils de putes à clairefontaine
Je me suis jurer de faire saigner tout ceux qui m'ont pas tout dis
Qu'ils baisent leur mère, c'est dur de bâtir si y'a pas d'outils
Depuis toujours on préfère taper plutôt qu'acheter
On sort les gachettes à la gage-dé
Aucun respect, comme c'est tar-ba qui veulent nous renvoyer
De la graine de dingue, faut tout péter même chez laurent Boyer

Je suis trop mals'1, ça traumatise & moi je suis trop mature,
J'aime trop ma tèce et je représente pour ceux qui trouve ça dure
bis

Je reste un jeune de rue, jusqu'à la fin ce sera mon origine
Nique cette vie de chien & leur système bidon bien trop rigide
Je sais qu'ils veulent qu'ont finissent mal pour qu'on termine sous terre
Enfance malade, entre foot & brûlage de scooter
Sans cesse violent, quand on sera mort ce sera la fin de la guerre
Y'en a tellement qui attendent 15 piges pour voir enfin la mer
Y'a quoi à dire autant rester au sol c'est plus sûre
En manque de tout, on laisse que-dal à part des épluchures
On fonce toujours malgrès les peines qu'on risque d'encourir
Aucun comique, aucune blague donc pas le temps de sourire
Je veux plus savoir si quand j'écris c'est mal ou bien comme t'aime
Sa crie bâtard, sa crie bagare tous
Sa sort des tripes et donc c'est grave tous ça sur fond grossier
Ca s'accumule, comme les feuilles qui grossissent mon dossier
Faut se protéger, maintenant c'est risquer si tu tente ta chance
J'ai le flow, le vrai, connard j'ai un temps d'avance

Refrain

Maintenant que je suis plus comme vous
Je me dis que sa mère tout est mal servie
Je demande pas d'aide, je préfère être tout seul dans ma sère-mi
Tout le sais, si on s'agite on foutra le foutoir,
Je me fou de tout & si je le veut connard je me fou de toi
Un vrai cauchemar, pour tout péter faut qu'on s'accroche bien
J'ai rien à perdre, comme un chômeur qui sort du droit chemin
Respire un peu, je crois pas qu'ils savent pas que c'est eux qui ont toujours tort
Je suis toujours fort & puis quand je parle du monde je suis gore
Toujours dangereux, excuse mais quand y'a flic y'a esquisse
Toujours confiant, toujours un pétard sous mon redskins
Toujours l'envie de finir légendaire comme les celtics
Toujours cette zik toujours ces mêmes bâtard de septics
Toujours ces faux, ces rappeurs de pavtard en dentelles
Toujours mals'1& quand je me présente c'est en tant que telle
Je préfère être comme je suis, un jeune qui rappe & qui s'en bat la race
Plutôt qu'un mec perdu le genre de jaloux que je remet à sa place

Vídeo incorreto?